Université du Nouveau-Brunswick: formation en soutien à l’autisme pour tous

Article intégral tiré du site affairesuniversitaires.

Université du Nouveau-Brunswick

Formation en soutien à l’autisme offerte à tous à l’UNB

Les parents et les personnes qui s’occupent d’enfants autistes pourront suivre une formation axée sur des pratiques éprouvées pour assurer une meilleure cohérence des soins.

par Rosanna Tamburri

Les parents et les personnes qui s’occupent d’enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme pourraient bientôt avoir accès à un nouveau programme de formation. Au cours de l’année, le collège de formation continue de l’Université du Nouveau Brunswick (UNB) prévoit ouvrir au public son programme primé de formation en soutien à l’autisme.

Le collège a conçu le programme en 2004 à la demande du gouvernement du Nouveau-Brunswick, qui souhaitait former les enseignants ressources et les travailleurs de soutien qui œuvrent dans les garderies et aux niveaux primaire et secondaire. Plus de 900 personnes ont suivi le programme avec succès. Pour diverses raisons, le gouvernement a depuis accru sa formation à l’interne, explique Lloyd Henderson, directeur général du collège de formation continue.

« Comme nous possédions déjà le contenu et toute l’expertise requise, nous avons décidé d’ouvrir le cours à tous. »

Ce programme, qui serait le seul du genre au Canada offert à l’ensemble de la population, s’adresse aux parents, aux gardiens, aux médecins de famille et aux personnes qui aimeraient suivre une formation pour devenir travailleur de soutien auprès d’une clientèle autiste. Il s’agit d’un programme de certificat ne menant pas à l’obtention de crédits divisé en deux parties : 40 heures de cours magistraux préenregistrés en ligne sur une période de 12 semaines, et 12 jours de formation pratique sur le campus de l’UNB. Pendant la partie pratique, qui s’étend sur plusieurs mois, les participants sont appelés à travailler en étroite collaboration avec des professionnels et des instructeurs du domaine de l’autisme. L’analyse appliquée du comportement ainsi que diverses techniques et pratiques éprouvées de traitement des troubles du spectre de l’autisme sont au programme.

Un des objectifs du programme est d’amener les personnes qui vivent et travaillent avec des enfants autistes à appliquer les mêmes pratiques et techniques d’intervention fondées sur des données probantes à l’école et à la maison, de façon à offrir une expérience cohérente à l’enfant.

« Comme les enfants autistes résistent souvent au changement, il peut être très dérangeant pour eux que les choses ne se déroulent pas de la même façon à la maison qu’à la garderie ou à l’école », soutient M. Henderson. On estime qu’un enfant canadien sur 165 souffre d’un trouble du spectre de l’autisme.

Le collège a reçu une cinquantaine de demandes de renseignements sur le programme et devrait admettre une douzaine de candidats pour la première cohorte, estime M. Henderson. La partie théorique offerte en ligne est prévue commencer en novembre, et la partie pratique, en février. Le cours, d’une durée de huit mois, a été conçu pour répondre aux besoins des apprenants adultes sur le marché du travail.

Le coût pour suivre le programme s’élève à 4 600 $, et des bourses sont offertes. Contrairement à la plupart des programmes d’études offerts par le collège, celui-ci ne génère pas de profits. Son objectif est plutôt « d’offrir un soutien communautaire et de parvenir à améliorer la vie des enfants autistes et de leur famille, précise M. Henderson. Nous souhaitons rendre accessible à un public aussi large que possible une formation en intervention fondée sur des données probantes qui s’appuient sur de la recherche. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *