Des toutous réconfortants pour enfants différents

À lire sur le site Hebdo Rive-Nord:

Deux mamans transforment des toutous qui diminuent le stress et l’anxiété

Peluches & compagnie soutiennent les enfants malades

Olivia Nguonly  Publié le 27 septembre 2016
toutous

Mélanie Dagenais de Lanoraie et Amélie Lemelin, de Lavaltrie, se sont mises à confectionner des toutous réconfortants il y a deux ans et viennent aujourd’hui en aide à deux fondations.
©gracieuseté

BIEN-ÊTRE. L’entreprise lanaudoise Peluches & compagnie c’est avant tout une histoire d’amitié, puis une histoire de famille. Toutes deux maman d’enfants différents, Mélanie Dagenais de Lanoraie et Amélie Lemelin, de Lavaltrie, se sont mises à confectionner des toutous réconfortants il y a deux ans. Aujourd’hui, elles ont choisi de s’associer à deux fondations pour soutenir les enfants malades.

Maman de trois enfants, Amélie Lemelin a une grande fille de 17 ans prénommée Juliette. Cette dernière présente une déficience intellectuelle et est atteinte du syndrome de Klippel-Feil, une malformation au niveau des vertèbres cervicales. De son côté, la femme de Lanoraie a une marmaille qui se compose de deux enfants, dont l’un, Mia, est atteint du syndrome de Noonan.

Les deux femmes achètent au fil des ans plusieurs outils thérapeutiques afin d’accompagner leurs enfants dans leur quotidien, mais n’y trouvent pas leur compte, notamment en raison du manque d’attachement de la part des petits envers les différents objets offerts sur le marché.

« Avec une peluche lourde thermathérapeutique, Mia a fait une première nuit en six ans », expose Mme Dagenais. La jeune fille a souffert d’apnée du sommeil jusqu’à l’âge de quatre ans, et avait ainsi pris l’habitude de se réveiller la nuit, même deux ans plus tard.

Il n’en fallait pas plus pour que les deux super mamans se transforment en femmes d’affaires et se procurent plusieurs toutous, qui se déclinent aujourd’hui en une cinquantaine de modèles différents, afin de les modifier, leur conférant des propriétés réconfortantes, apaisantes et antistressantes.

« La peluche crée une présence avec sa chaleur », continue la maman de Mia.

Des toutous pour tous

Selon les deux créatrices de Peluches & compagnie, leurs produits, que ce soit leurs chien, tigre, zèbre, cheval ou même leur grenouille, sont destinés à une large clientèle.

« Tout le monde a besoin de réconfort, parce que tout le monde vit du stress et parfois de l’anxiété. Ça peut être une personne âgée qui vit de la solitude ou un enfant en manque de concentration », exposent les amies de longue date.

Seules les peluches ne sont pas faites au Québec. Le processus de transformation et les produits qui s’y rattachent, eux, sont tous faits ici même, tels que les graines de lin qui remplissent les toutous et qui sont cultivées dans la Belle province.

En plus des trois collections déjà existantes et aux propriétés différentes, soit Naturel, Bye bye bobos, et Câlins, une toute nouvelle collection, Labelle et ses amis vient de voir le jour.

(…)

Lire la suite.

A walk with buddies

To read on Columbia Basin Herald website:

Walking buddies Event celebrates locals with Down Syndrome

buddies

Rodney Harwood/Columbia Basin Herald

MOSES LAKE — There was several hundred people in attendance at the Columbia Basin Buddy Walk in Moses Lake on Saturday, among them about 38 people with Down Syndrome.

More than 600 people in total participated in Saturday’s walk. Every year walk organizers attempt to have a community hero hand out medals to the walk participants, with local police officers and firefighters selected as this year’s special guests, Down Syndrome Society of Grant County (DSSGC) President Kerry Aronsohn explained.

“We refer to the people who hand out the medals as our heroes, so this year we had our community heroes come and present medals to all of the people in the community with Down Syndrome. So it was really special,” Aronsohn remarked. « Heroes handing out medals to heroes. »

But the special guests didn’t stop there, as Mrs. America 2016 winner, and Moses Lake native, Natalie Luttmer was present for the walk that took participants on a journey through downtown Moses Lake. From dancing, to exhibits from several different community agencies and businesses, the event was more than just a walk.

Aronsohn, who has a son with Down Syndrome, said the buddy walk is one of the biggest days of the year for her son and people living with Down Syndrome in the community.

“He (my son) looks forward to it every year. If he sees a buddy walk shirt that somebody is wearing from years past he knows what it is and he knows what it’s about. He knows that it is his special day,” Aronsohn said. “I mean I think he is more excited about the buddy walk than his own birthday. That’s how special it is.”

(…)

Read more.